Accueil > Guide de paris sportifs en ligne pour débutant

Guide de paris sportifs en ligne pour débutant

Guide de paris sportifs en ligne pour débutant

Guide pari sportif
Autor betsonly 13 Sep 2019

Vous débutez dans les paris sportifs en ligne? Consultez notre guide du parieur: conseils pour vos pronostics, lexique des paris sportifs, méthodologie...

Notre guide de paris sportifs s’adresse aux joueurs débutants et a pour but de vous expliquer les concepts de base des paris en ligne. Le monde des parieurs est peuplé de termes spécifiques, pas forcément simples à comprendre comme par exemple les cotes, le stake, le handicap asiatique, le pari combiné ou la surebet. Si vous voulez réussir vos paris en ligne, il est pourtant primordial de bien connaître ces notions avant de vous lancer dans l’aventure.

C’est quoi une cote de paris sportifs ?

L’un des points auxquels vous devez absolument porter attention si vous réalisez des paris sportifs en ligne, ce sont les cotes. Elles sont définies en amont par les bookmakers et reflètent le montant de vos gains en cas de victoire.

Comprendre la relation entre cote de paris sportifs et probabilité

En France, les parieurs utilisent le système européen de cote, aussi appelée cote décimale. Ce type de cote est inversement proportionnel à la probabilité qu’a une équipe de gagner, perdre ou faire match nul au cours d’une rencontre sportive. C’est pour cela que l’équipe avec la plus forte probabilité de succès est celle qui a la cote la plus basse et que l’outsider est celui qui a la cote la plus élevée.

Que signifie par exemple une cote de @2.05 pour la victoire de la France face aux États-Unis au cours des quarts de finale du mondial de Basket ? Cela correspond au fait que le site de paris sportifs adjuge une probabilité de victoire à la France de 48,7%, via le calcul suivant : 100 / 2.05 = 48,7%. Si vous estimez que la France a une probabilité supérieure de gagner le match (par exemple, 60% de probabilité, ce qui correspondrait à une cote de @1,66), alors le pari est intéressant et vous aurez intérêt à miser sur l’équipe de France.

Comment calculer ses gains potentiels avec le système de cotes décimales

Les cotes décimales sont le format le plus utilisé dans le secteur des paris du fait de leur simplicité. En effet, le parieur peut calculer facilement son gain potentiel, en multipliant la cote par le montant parié. Il est important de comprendre que cette méthode nous indique quels seraient nos gains bruts.

Voici un exemple : si un joueur parie 5 euros en faveur de l’Olympique de Marseille avec une cote de @1.7, son gain brut serait de 8,5 euros. Cela ne reflète pas le gain réel (ou net) parce qu’il inclut la mise initiale. Pour calculer le gain net, il est nécessaire de soustraire l’argent misé. Dans notre exemple, le gain net serait de 3,5 euros.

GAIN BRUT= COTE DECIMALE x SOMME PARIÉE

GAIN NET= (COTE DÉCIMALE x SOMME PARIÉE) – SOMME PARIÉE= (SOMME PARIÉE) X (COTE – 1)

Quels sont les types de paris sportifs?

Il existe différents types de paris sportifs. Le pari le plus classique et le plus connu est le pari simple « 1N2 », soit « victoire de l’équipe à domicile – match nul – victoire de l’équipe à l’extérieur » mais les sites de paris offrent une multitude de paris sur chaque évènement. Vous trouverez jusqu’à 200 paris ouverts sur certains matchs de foot, notamment chez Betclic. Voici ci-dessous une liste non exhaustive des types de paris les plus populaires et de ceux les plus mal compris par les joueurs.

Pari simple 1N2

Dans un pari simple de type 1N2, il est seulement possible de parier sur l’issue du match, en sélectionnant un seul choix. C’est l’option la plus recommandée pour débuter dans les paris en ligne, afin d’acquérir de l’expérience, mais ce n’est pas forcément celle qui vous offrira les plus belles cotes.

Handicap européen et asiatique

Les paris avec handicap sont des paris simples pour lesquels le bookmaker donne un avantage ou un désavantage à l’une des équipes. Dans ce type de pari, on ajoute virtuellement des points (ou buts) à l’équipe la plus faible, ou on enlève des points (ou buts) à l’équipe favorite. Cette pratique est commune pour égaliser le niveau entre deux équipes et a l’avantage, pour le joueur, de posséder des cotes plus intéressantes que les paris 1N2.

Prenons par exemple un match entre le PSG et Amiens SC. La cote est en faveur de l’équipe parisienne (@1.10), ce qui est peu attractif. Avec un handicap de 3 buts, c’est-à-dire un retrait virtuel de 3 buts à l’équipe de Paris, la cote monte à @2.6, car moins probable de réussite.

Il existe deux types de paris avec handicap : le pari avec handicap européen et le pari avec handicap asiatique.

Handicap Européen

Le pari avec handicap Européen est plus simple que son homologue asiatique. Le joueur parie sur l’issue du match mais pour connaître si le pari est gagnant ou non, il devra ajouter ou soustraire le handicap.

Selon la plateforme de paris en ligne que vous utilisez, ce type de pari pourra s’appeler « handicap », « Handicap, qui va gagner le match ? », « vainqueur avec handicap », « Marge du vainqueur » ou « Écart entre les équipes ».

Chez PMU :

Pari avec Handicap PMU.fr

Comment lire le handicap ?

Dans cet exemple, le site de paris en ligne donne un avantage de 2 buts à Amiens.

Comment savoir si le pari est gagnant ?

Si vous misez sur Lyon (-2.0), à une cote de @6.0, votre pronostic sera gagnant si Lyon gagne avec un écart de 3 buts ou plus (0-3, 1-4, 2-5…).

Si vous misez sur le match nul (+2.0), à une cote de @4.40, votre pronostic sera gagnant en cas de victoire de Lyon, avec une différence d’exactement 2 buts à la fin du match (1-3, 0-2, 2-4…)

Si vous misez sur Amiens (+2.0), votre pronostic sera gagnant en cas de victoire d’Amiens, match nul ou en cas de victoire de Lyon par un seul but d’écart

Chez Unibet et Betclic :

Pari avec handicap Betclic

Le pari avec handicap correspond aux pronostics de type « Lyon gagne de 4 ou + », « Lyon gagne par 3 buts ou + »… Attention, tous les paris présentés dans les sections « Écart de buts » et « Marge du Vainqueur » ne sont pas nécessairement des paris avec handicaps. Les bookmakers proposent d’autres options de type double chance (par exemple « Lyon ne perd pas » ce qui équivaut à « match nul » ou « victoire d’Amiens ») ou des paris combinés double chance / handicap comme par exemple « Amiens ne perd pas ou perd de 1 but ou plus ».

Handicap Asiatique

Il n’est malheureusement pas possible de faire un pari à handicap asiatique en France puisque l’ARJEL, autorité de régulation des jeux, a interdit ce type de pronostics du fait de sa trop grande complexité. Nous vous expliquons tout de même comment ce handicap fonctionne puis qu’il s’agit d’une des options les plus populaires en dehors de nos frontières.

Le handicap asiatique est équivalent à son confrère européen mais élimine la possibilité du match nul. Seules les options victoire ou défaite sont disponibles. Dans le cas d’un match nul, le pari est annulé et le joueur récupère son argent.

Par exemple, si nous parions pour une victoire de l’Olympique Lyonnais avec un handicap asiatique de moins 1 but (-1), le site de paris en ligne nous rembourserait dans le cas d’une victoire 2-1 en faveur de Lyon. En effet, le résultat virtuel serait un match nul 1-1.

Lorsque le handicap est un nombre entier (+/- 1, +/-2….), nous parlons de handicap asiatique de lignes pleines. Il existe également des demi-handicaps (+/- 0.5, +/-1.5…) et des handicaps asiatiques quart de point, aussi appelés quart de but ou 1/4 (+/-0.25, etc.).

Le demi-handicap fonctionne comme le handicap entier. En revanche, le handicap asiatique quart de point est un peu plus complexe mais c’est probablement le plus intéressant. Il s’agit d’un mélange entre les deux handicaps précédents. Dans les faits, le pari du joueur est un pari double. Prenons un exemple pour illustrer ce point. Si nous misons 10 euros sur une équipe avec un handicap de +0.75 ou (+1 : +0.5), cela veut dire en réalité que nous faisons un pari à handicap +1 de 5 euros et un pari à handicap +0.5 de 5 euros. En fonction des résultats du match, il est donc possible de gagner (ou perdre) tout ou partie de son pari.

Pari combiné

Un pari combiné est un pari comportant plus d’une sélection (sur un ou plusieurs événements sportifs), mais compte comme un seul pari. Il est nécessaire que l’ensemble des pronostics soit gagnant pour que le pari soit validé.

Par exemple, nous pourrions faire un combiné avec les trois sélections suivantes : Marseille gagne (@1,35), Saint Etienne gagne (@1,25) et il y aura « moins de 2,5 buts » dans le match opposant Lille et Rennes (@1,67).

Pour obtenir la cote totale d’un pari combiné, il suffit de multiplier les cotes sélectionnées entre elles. Dans notre exemple, la cote du pari combiné est de @2,82.

Les paris combinés sont intéressants car vous pouvez choisir plusieurs résultats à forte probabilité (faible cote) et les combiner dans le but d’obtenir un meilleur prix. Le risque est cependant plus élevé car tous les pronostics sélectionnés doivent être gagnants.

Pari en direct

Tous les sites de paris en ligne proposent de parier avant ou durant l’événement. Les paris effectués avant le début d’un événement se nomment « paris pré-match » et ceux réalisés une fois que le match a commencé s’appellent « paris en direct » ou « paris live ». Parier en direct a plusieurs avantages : c’est généralement plus rentable et plus excitant. En direct, le joueur peut analyser le jeu, anticiper les actions, apprécier l’état physique et mental des joueurs… Il s’agit des paris les plus populaires en France actuellement.

Value bet

Une des grandes problématiques des parieurs est de trouver des situations de pari de valeur. On dit qu’un pari a de la valeur, lorsque le site de paris en ligne sous-estime la probabilité de réussite d’une équipe, ou du moins lorsque le joueur pense que la probabilité a été sous-estimée.

Ce genre de situation est assez rare car les traders d’un site comparent leurs cotes à celles des autres bookmakers afin d’éviter toute erreur de jugement. De plus, ils appliquent une marge sur les cotes, afin de garantir des bénéfices à l’entreprise indépendamment du résultat du match. Cela étant dit, le joueur a tout intérêt à chercher des situations de valeur, ou du moins à ne parier que sur des matchs ou l’espérance de gains est positive.

Donnons un exemple pour illustrer notre propos. Nantes joue une partie de Ligue 1 avec une cote pour sa victoire à @2.50. Cela signifie que la probabilité que Nantes gagne le match est de 40%, selon le site de paris. Dans le cas où vous pensez que la probabilité de gagner est de 50% par exemple, ce pari a de la valeur.

Surebet

« Surebet » signifie littéralement « pari sûr ». L’objectif d’une surebet est d’obtenir des bénéfices indépendamment du résultat final de l’événement.

Comment est-ce possible ? Le principe est de parier sur toutes les possibilités d’un pari (1N2 par exemple) chez différents bookmakers et de jouer avec les écarts de cotes.

Trouver ce type de situation est extrêmement difficile, voire quasi impossible si vous ne disposez pas d’un logiciel spécifique. En effet, pour obtenir une « surebet », il faut que la marge sur les cotes soit négative (total des probabilités inférieur à 100%).

Cette situation ne se produira jamais si vous essayez de parier sur tous les résultats possibles d’un match chez un seul bookmaker. En premier lieu, vous ne pourrez pas le faire parce que c’est interdit mais de toute façon, cela n’aurait aucun sens à cause de la marge ou commission appliquée par l’opérateur. En effet, le total des probabilités de chaque résultat possible sera toujours supérieur à 100% du fait de la marge du bookmaker.

Par conséquent, la première nécessité pour faire des surebets est d’avoir plusieurs comptes joueurs pour aller chercher les cotes sur des plateformes de jeu différentes. Ensuite, il faut savoir quelles cotes choisir et combien parier. Expliquons cela avec un exemple.

Disons que nous voulons parier sur toutes les options du match de Ligue 1 suivant : PSG – Lyon.

  • Victoire du PSG : cote @2,7 chez Winamax (Probabilité selon bookmaker : 37%)
  • Match nul : cote @4 chez Betclic (Probabilité selon bookmaker : 25%)
  • Victoire de Lyon : cote @3.3 chez Unibet (Probabilité selon bookmaker : 30,3%)

Dans cet exemple, la somme des probabilités des scénarios possibles (1N2) est de 92,3%. Il s’agit donc bien d’une possible « surebet ». En pariant chez ses trois opérateurs, nous obtiendrions un bénéfice à coup sûr, quel que soit le résultat du match.

Cependant, Il faut savoir combien d’argent parier sur chacune des options (1N2). Le stake doit impérativement être calculé de manière à garantir un bénéfice au parieur. Reprenons notre exemple antérieur.

Si nous misons 20 euros sur le PSG, le gain brut en cas de victoire sera de 54 euros. Pour calculer combien d’argent il nous faut parier sur le match nul, nous utilisons la formule ci-dessous :

SOMME PARIÉE MATCH NUL x COTE MATCH NUL = SOMME PARIÉE PSG x COTE PSG

SOMME PARIÉE MATCH NUL = (SOMME PARIÉE PSG x COTE PSG) / COTE MATCH NUL

SOMME PARIÉE MATCH NUL = 13,5 euros

En réalisant le même calcul pour la dernière option (victoire Lyon), nous calculons que la somme à parier sur ce résultat est de 16.36 euros.

Au total, nous misons donc 20 euros + 13.5 euros + 16.36 euros, soit 49.86 euros. Quel que soit le résultat du match, notre gain brut sera de 54 euros et notre bénéfice net de 4.14 euros.

Encore une fois, il s’agit là d’un exemple théorique et dans la réalité il est extrêmement compliqué de rencontrer ce type de situation.

Pari système

Comme les paris combinés, le parieur fait plusieurs pronostics au sein d’un même pari mais dans le cas des paris systèmes, il n’est pas obligatoire de valider l’ensemble des pronostics.

Par exemple, un pari 2/3 correspond à une victoire du pari dans le cas où 2 des 3 sélections sont gagnantes. Si vous pariez sur les équipes A, B et C, il n’est pas nécessaire que les 3 équipes remportent leur match respectif. Le pari est remporté dans le cas où les équipes AB, AC ou BC gagnent.

En fonction du nombre de sélections inclues dans le pari système, il existe plusieurs variantes : Système de 2 sur 3, Système de 2 sur 4, Système de 3 sur 4, Système de 4 sur 5 … Tous les paris systèmes fonctionnent sur le même principe.

Stake : comment gérer son capital dans les paris sportifs?

Voyons à présent comment gérer au mieux votre argent et quelles sont les stratégies de contrôle de vos finances. Ce qui nous intéresse ici est d’apprendre à déterminer le stake ou dit autrement, le montant à miser sur chaque pari.

Le stake est un terme qui nous vient de l’anglais. Il pourrait se traduire comme « pari », « participation » ou « investissement ». Nous définirons le stake comme la somme d’argent risquée sur un pronostic. Cela peut être interprété comme un indice de confiance, habituellement exprimé en valeurs allant de 1 à 10 : 1 étant le stake le plus bas et 10 le plus élevé (confiance maximum).

Notre recommandation est que la mise maximale n’excède jamais 10% de votre cagnotte (ou bankroll) voire même 6% dans le cas où vous soyez un joueur débutant ou peu expérimenté.

Exemple de barème de stake :

  • Stake 1 et 2 : Cela revient à miser entre 1% et 2% de votre cagnotte. On applique ce type de stake quand le niveau de confiance est très faible et / ou la cote très élevée.
  • Stake 3, 4 et 5 : Il s’agit une mise moyenne. Dans la majorité des cas, votre pari se situera entre 3% et 5% de votre bankroll.
  • Stake 6, 7 et 8 : Il s’agit de pronostics pour lesquels vous avez un fort niveau de confiance. À utiliser exclusivement pour des compétitions sportives que vous dominez.
  • Stake 9 et 10 : Il s’agit du niveau de confiance maximale et de votre mise la plus élevée (limite de mise pour un pari).

Ce que nous venons d’expliquer est une manière très simple de gérer ses mises dans les paris sportifs. Il existe bien d’autres méthodes que nous n’aborderons pas dans ce guide pour joueurs débutants.

Quelle que soit la stratégie choisie, ne dépassez jamais les limites de mise que vous vous êtes définis et ne risquez pas une part trop importante de votre capital.

Comment jouer de façon responsable ?

Bien gérer son argent est un des volets essentiels du jeu responsable, mais ce n’est pas le seul. Nous vous rappelons également que les paris sportifs ne sont pas une manière de gagner sa vie. Il s’agit d’un loisir, avec pour unique objectif la diversion. Il est donc primordial de ne jouer que des quantités d’argent raisonnable, en accord avec votre situation personnelle et vos ressources.

Si votre comportement de jeu devient problématique ou si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur le jeu pathologique, vous pouvez appeler le 09 69 39 55 12 ou visiter le site web sosjoueurs.org. L’association SOS Joueur travaille sur la lutte contre l’addiction aux paris sportifs en partenariat avec l’ARJEL, autorité de régulation des jeux en ligne en France.

Bonus paris sportifs